nobel« Contribuer au rapprochement des peuples », « Contribuer à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix ».

Ces critères d’attribution du Prix Nobel de la Paix, définis par son fondateur même, illustrent à quel point la paix est affaire de mobilisation et de volonté durables, à quel point le dialogue est la condition indispensable de la paix et du progrès

Vendredi 9 octobre 2015, le comité Nobel norvégien a décidé de récompenser le quartet menant le dialogue national en Tunisie, pour « sa contribution décisive dans la construction d’une démocratie pluraliste en Tunisie après la “révolution du jasmin” de 2011 ». Il est composé du syndicat UGTT (Union générale tunisienne du travail), de la fédération patronale Utica (Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat), de la Ligue tunisienne des droits de l’homme et de l’Ordre national des avocats. Le processus démocratique qu’ils ont porté a permis de désamorcer un conflit entre islamistes et anti-islamistes, qui menaçait de faire basculer le pays dans le chaos, il a facilité le dialogue national tunisien.
Il est légitime d’associer Chokri Belaïd et Haj Brahmi, assassinés pour avoir défendu la société civile, à l’hommage rendu par le Prix Nobel aux porteurs de dialogue tunisiens.

C’est un encouragement pour tous les acteurs des sociétés civiles, notamment dans les pays du monde arabe. En Tunisie, c’est un encouragement à poursuivre la transition démocratique, même si un long chemin reste à parcourir. Signe de reconnaissance internationale de ce dialogue national, ce Prix Nobel est également une responsabilité dont chaque acteur de la société civile doit se sentir porteur.

Méditerravenir Tunisie fait partie de cette société civile agissante. C’est pourquoi cette reconnaissance et cette responsabilisation sont un encouragement pour ses membres et les incitent à développer encore plus leur action :
- études et expériences porteuses de progrès dans le dialogue entre le Sud et le Nord de la Méditerranée – notamment en faveur des femmes et des jeunes ;
- promotion de ces études et expériences au sein de mouvements et d’instances internationales – en Tunisie, en France, au niveau de l’Union Européenne.

Méditerravenir = Méditerranée + Avenir : Continuons avec détermination à agir pour promouvoir le dialogue, seul vecteur de paix et de progrès pour le développement de chacun et le développement collectif.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to LinkedIn

Infos sur

Mediterravenir.org est une association créée en France en 2006 et active en Tunisie et en France depuis 2012 sous la conduite de sa présidente, Mme Fatima Ben Soltane, et une équipe professionnelle, interculturelle et intergénéra-tionnelle. Un  projet de
création est en cours en Espagne et en Algérie.

Mediterravenir sur tweeter

Connexion